Kevin Lamarre - Pixel Povera
TIRER LA LANGUE
100X100CM
Ce n'était pas seulement la scène vous comprenez - c'était la signification, l'essence même de la chose. C'était comme si, pendant un instant, j'avais été doué du pouvoir de comprendre la beauté non seulement par ses signes extérieurs, mais par ce qui vient s'ajouter à elle, cette continuité de la beauté dans le plan général de la vie qui triomphe au point d'englober même le sale, le sordide, le laid, qui se prolonge, se prolonge indéfiniment et dont ce que je voyais n'était qu'un instant sans doute, divinement cristallisé.
Dieu, la magie de cet instant là ! Qu'était-ce réellement ? Je ne sais pas - la faiblesse, le vide de la tête, la gnole, le vertige.
Et pourtant, c'était là - et pour la première fois - le premier moment de réalité, je crois, que j'aie jamais connu.
William Styron - La proie des flammes II
Kevin Lamarre - Pixel Povera
LÉGO
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
LE LIT
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
LE FARDEAU
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
LE JOUR SE LÈVE AUSSI
50X50CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
MARIE DE NUIT
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
LA DISPUTE
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
CHAOS WALTZ
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
MARTYR
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
SIRÈNE
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
POST TRAUMATIC
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
VIERGE À L'ENFANT
100X100CM
Kevin Lamarre - Pixel Povera
SONIC STREET BLUES
100X100CM